La pompe à chaleur

Les énergies renouvelables étant aujourd’hui au centre des préoccupations, la pompe à chaleur vient s’inscrire de façon sûre dans cette dynamique.

En effet, elle permet d’utiliser ce type de source, pour fonctionner, et concrètement pour chauffer votre habitation. Il s’agit donc d’un mode de chauffage écologique, visant à réduire vos dépenses, en utilisant plusieurs principes, selon le type de pompe à chaleur que vous avez choisie.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Fonctionnement d’une pompe à chaleur

Pompe à chaleur fonctionnementTechniquement parlant, le fonctionnement de la pompe à chaleur est plutôt simple : le but, comme son nom l’indique, est d’aller chercher des calories, sous forme de chaleur, à l’extérieur, afin de l’injecter à l’intérieur de votre habitation pour en extraire le froid.

Cette énergie sera valorisée par le dispositif de l’appareil, pour augmenter la température de la chaleur recueillie : on la dit donc thermodynamique.

Le réfrigérateur : une pompe à chaleur bien connue

Pour illustrer le fonctionnement de cet appareil, on peut citer l’exemple du réfrigérateur : celui-ci dispose du même fonctionnement que la pompe à chaleur, à l’inverse puisque le but est de refroidir l’intérieur du réfrigérateur. La chaleur sera donc extraite de celui-ci, pour que le froid puisse y être maintenu.

On pourra d’ailleurs noter que votre pompe à chaleur est également disposée à fonctionner comme un climatiseur : le processus sera alors inversé, à l’instar du réfrigérateur, pour que vous puissiez profiter d’un air frais en expulsant la chaleur vers l’extérieur.

Quelle est la puissance d’une pompe à chaleur ?

Pour qualifier cet appareil, on lui attribue un certain rendement, exprimé en puissance. Certaines sont conçues par exemple, pour chauffer tout un immeuble, elles seront alors dotées d’une puissance bien supérieure à la pompe à chaleur domestique, que l’on installe en tant que particulier.

Pour information, la première situation évoquée nécessitera une puissance de 200 kW, alors que pour chauffer par exemple, la pièce principale de votre maison, seuls 2 kW seront nécessaires. Cela implique que selon ses besoins et la superficie de son habitation, on puisse trouver des pompes à chaleur de différents types proposant des rendements plus ou moins élevés, pour que vous puissiez profiter de tout le confort d’un logement bien chauffé.

Deux catégories de pompes à chaleur au fonctionnement différent

La pompe à chaleur géothermique

On distingue deux catégories de pompes à chaleur : la première est la géothermique, cela implique que l’on aille chercher la chaleur au sein du sol. Il est donc nécessaire de posséder un terrain pour l’utiliser, puisqu’elle nécessite de creuser pour y enterrer une partie du dispositif.

La pompe à chaleur aérothermique

La seconde, c’est la pompe à chaleur aérothermique, qui se divise elle-même en deux types distincts :

  • La pompe à chaleur air/eau par exemple, alimente en chaleur un réseau d’eau chaude, qui circulera ensuite dans des radiateurs pour chauffer votre habitation.
  • La pompe à chaleur air/air, diffusera tout simplement la chaleur par le biais de l’air. Notons que la pompe à chaleur aérothermie peut donc être installée dans un appartement dont vous êtes bien sûr le propriétaire, contrairement à la géothermie, que l’on réserve aux maisons, ou en tout cas aux habitations dotées d’un jardin.

Pourquoi utiliser une pompe à chaleur ?

Chauffer votre habitation

La pompe à chaleur est aujourd’hui l’un des meilleurs dispositifs du marché concernant les chauffages électriques, car vous utilisez une énergie gratuite et renouvelable. Vos dépenses d’électricité serviront uniquement à alimenter l’installation, contrairement au chauffage électrique qui vous oblige à porter une résistance à grande chaleur pour permettre d’obtenir une température agréable dans votre habitation.

Chauffer l’eau sanitaire

On peut d’ailleurs ajouter le fait qu’il est également possible, pour certains dispositifs de chauffer l’eau sanitaire, par le biais d’un chauffe-eau thermodynamique, qui exploite le même principe que la pompe à chaleur. Il s’agit de cumulus, mais qui ne fonctionnent pas non plus avec une résistance, à l’instar du chauffage électrique, mais avec le serpentin contenant de l’eau chaude, fonctionnant comme une résistance, mais ne nécessitant pas une production importante d’électricité.

Cela est donc une source intéressante, lorsque l’on souhaite renouveler entièrement son installation, et réaliser d’importantes économies d’énergie, par le biais des sources renouvelables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *